Double page dans le journal municipal "Un mois en ville" de mars 2019


image

Agrandir l'image

Texte coupé :

3/ Que souhaiteriez-vous améliorer ?

Agathe Bordet :
Je souhaiterais que cette belle montée en puissance se transforme en une réussite pérenne et stable.
La fréquentation du lieu est intergénérationnelle et s'ouvre largement vers la population du Val d'Yerres Val de Seine voire encore plus étendue, ceci est déjà très remarqué, il faut réussir maintenant à capter la population d'adolescents et jeunes pour leur permettre aussi de se retrouver, et permettre aux habitants du quartier nord de venir au Zef malgré les problématiques de transports que cela peut susciter.
L'équilibre financier de ce colosse qu'est le Zef reste encore fragile, il faut désormais amorcer l'année 2 avec une reconduction des adhésions et un élargissement croissant, stabiliser les activités et les orienter de façon stratégique afin d'équilibrer les propositions avec le Trait d'Union, notre partenaire.  Enfin le passage du bénévolat au salariat souhaité par deux personnes investies restent en suspens, si cela ne se réalise pas, il faudra que Le Zef trouve un nouveau souffle pour rebondir et continuer à offrir aux adhérents un lieu qui corresponde à leurs attentes, qui fédère et fasse pétiller les papilles, et fasse rayonner les visages et les esprits de chacun.

Emmanuel Gauvry :

La contrepartie de ce succès, c'est que nous avons été beaucoup absorbés, au détriment de certains aspects importants :

Notre communication, bien qu'assez complête, manque encore parfois de clareté ou de réactivité, et nous n'arrivons pas toujours à toucher tous nos publics ;

Nous avons aussi pris un certain retard sur certains dossiers de fond. Par exemple, nous sommes en train de négocier un délai pour la finalisation de notre projet social qui doit permettre à la CAF d'agréer le Zef comme Espace de vie sociale. Cette démarche fait partie intégrante de notre projet initial, et nous travaillons main dans la main avec le centre socio-culturel Le Trait d'Union pour avoir une programmation complémentaire. D'ailleurs, nous avons aussi d'autres partenariats à développer, qu'ils soient associatifs ou institutionnels.

La démarche éco-responsable du Zef s'est déjà bien développée, mais elle reste méconnue et doit pouvoir se renforcer.

Enfin, comme cela arrive régulièrement dans les associations, l'équipe dirigeante des Ailes du Moulin est en train de se re-structurer. Agathe et Emma, les piliers de l'équipe "restauration", vont prendre une certaine distance par rapport au projet. Cela impliquera nécessairement une certaine ré-organisation et des ajustements d'horaires, mais cela ne remet aucunement en question l'avenir de votre café associatif !

Calendrier


Prochains événements


Albums Photos


lesailesdumoulinbrunoy

Instagram

Soyez nombreux à nous rejoindre sur Instagram ☺️ #lezefbrunoy #cafeassociatif #lesailesdumoulin #brunoy

Une publication partagée par Lezef (@lezefbrunoy) le